EN TROIS MOTS

LES DÉMARCHES MUSICALES

Dans Jazz Chamber Orchestra, il y a orchestre de chambre ! Réduire pour cinq les grandes partitions des big bands de Duke Ellington ou Count Basie fonctionne très bien, on retrouve la section mélodique avec le sax et le trombone, puis la section rythmique avec le dobro, la contrebasse et le washboard. Tout le système du big band avec les riffs, les solos, les chansons et les scats s’y retrouvent. Quand le dobro se change en banjo, nous abordons les couleurs et l’esprit du répertoire Nouvelle Orléans avec ses jeux collectifs et la rythmique des fanfares de l’époque. Le Jazz Chamber Orchestra pourrait se rebaptiser :“Minimum big band”

SCÉNIQUE

Porté par cette musique pleine de swing et de joie, porté par un public encourageant les instants de délire de toute sorte, le Jazz Chamber Orchestra a vite construit sa réputation sur sa capacité a mettre de l’humour dans sa musique. Nos “pères musiciens” sont Ellington, Armstrong et tant d’autres, côté spectacle ce sont “le quatuor”, les Deschiens !

HISTOIRE

Le Jazz Chamber a été créé en 1988 par Nicolas Bardinet et Alain Barrabès. Leur idée, calquée sur les orchestres baroques, était de faire sonner « large » un groupe de jazz à formation restreinte. Arrangements soignés et vocaux efficaces en deviendraient la marque de fabrique.